ladybug 3475779 1920

 

Nos cimetières
sont sources de biodiversité

En 2020, nous vous annoncions la mise en place d'une étude sur la biodiversité au cimetière communal, l'objectif étant d'en savoir davantage sur la faune et la flore qui peuplent ce lieu. Retrouvez ici les résultats de l'étude.  En 2020, nous vous annoncions la mise en place d’une étude sur la biodiversité au cimetière communal, l’objectif étant d’en savoir davantage sur la faune et la flore qui peuplent ce lieu.En 2020, nous vous annoncions la mise en place d’une étude sur la biodiversité au cimetière communal, l’objectif étant d’en savoir davantage sur la faune et la flore qui peuplent ce lieu.En 2020, nous vous annoncions la mise en place d’une étude sur la biodiversité au cimetière communal, l’objectif étant d’en savoir davantage sur la faune et la flore qui peuplent ce lieu.En 2020, nous vous annoncions la mise en place d’une étude sur la biodiversité au cimetière communal, l’objectif étant d’en savoir davantage sur la faune et la flore qui peuplent ce lieu.En 2020, nous vous annoncions la mise en place d’une étude sur la biodiversité au cimetière communal, l’objectif étant d’en savoir davantage sur la faune et la flore qui peuplent ce lieu.

 

 

 

 

L’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB) réalise cette étude sur 45 cimetières en France, sur une durée de 4 ans, en comparant leur gestion ; chimique, non chimique et sans désherbage. Pour rappel,  le cimetière de Vaux-le-Pénil rentre dans la catégorie “non chimique“ depuis 2015. Un premier inventaire a pu être réalisé sur 4 groupes grâce à différentes méthodes (suivi photographique, enregistrement ultrasonore, pièges à empreintes...) :

  • La flore : 81 espèces de flores recensées.
  • Les pollinisateurs : coccinelle à 7 points, syrphe porte-plume mâle...
  • Les micro-mammifères : des traces de hérissons ont été observées.
  • Les chiroptères : la pipistrelle commune (quasi menacée), la pipistrelle de Kuhl (préoccupation mineure), la noctule de Leisler (quasi menacée). En France, toutes les espèces de chauves-souris sont protégées.

 

Pour  protéger  notre  biodiversité,  les  agents  des  services  techniques  ont  fabriqué  des nichoirs à oiseaux (mésanges...), mais aussi à chauve-souris ainsi que des abris à  hérissons  et  des  hôtels  à  insectes  qui  seront  mis  en  place  prochainement. 

> Retrouvez les résultats de l'étude en cliquant sur l'image 

Fiche synthese observations VAU77 2020