Suite aux dernières inondations qui ont touché Vaux-le-Pénil en 2016 puis 2018, la Ville a mis en place un outil nommé DICRIM, document dont le but est de prévenir les risques pour mieux y faire face. Rencontre avec Martine Bachelet, conseillère municipale déléguée aux achats et aux audits, en charge de ce dossier. 

 

 

Dicrim

 

Le DICRIM, qu’est-ce que c’est ?


Martine Bachelet : Le DICRIM signifie “Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs“. Il répertorie l’ensemble des risques auxquels le citoyen peut être exposé sur son territoire. Pour chaque risque, le lecteur trouvera sa description, les actions de prévention mises en place au niveau de la commune, les actions de police et de protection et les consignes de sécurité à suivre avant, pendant et après.

 

Qu’est-ce qu’un risque majeur ?


Martine Bachelet : Nous appelons “risque majeur“ la possibilité d’un évènement d’origine naturelle ou technologique, dont les effets peuvent concerner un grand nombre de personnes, occasionner des dommages importants et dépasser les capacités de la société. Un risque majeur est caractérisé par sa faible fréquence et par son énorme gravité. Même si nous ne pouvons pas l’éviter, l’objectif est de le prévoir et ainsi mieux réagir.

 

Quels sont les risques majeurs sur la commune de Vaux-le-Pénil ?

 

Martine Bachelet : Malheureusement, comme nous avons déjà pu le vivre, le risque naturel le plus probable est l’inondation, même s’il ne concerne qu’une minorité de la population pénivauxoise. Dans cette catégorie de risques, il existe également les glissements de terrain ou les feux de forêts. Concernant les risques technologiques, ils peuvent être industriels, avec par exemple le SMITOM ou le silo de Vaux-le-Pénil, ou bien nucléaires, avec la centrale de Nogent-sur-Seine.

 

Quels conseils donneriez-vous pour prévenir les risques ?

 


Martine Bachelet : Il n’y a pas de recette miracle, mais une bonne préparation en amont est des plus utiles. Il faut prendre l’habitude par exemple de photocopier ou scanner ses papiers officiels et les mettre dans des endroits sécurisés, comme dans la famille, chez des proches ou encore dans un coffre. Il est également nécessaire de prendre des photos de son intérieur, avec les factures correspondantes, ce qui facilitera les démarches auprès des assurances. À travers le DICRIM, nous souhaitons amener les Pénivauxois(e)s à être attentifs, tous ensemble.

 

 

> Pour prendre connaissance du DICRIM de Vaux-le-Pénil, cliquez ici.